Les traitements médicamenteux du TDAH

Les traitements médicamenteux spécifiques du TDAH sont classés en molécules de première ligne et de seconde ligne. Il est impossible de lister ici toutes les formes commerciales (y compris les génériques) et toutes les molécules disponibles dans le monde. En France, seules les spécialités à base de méthylphénidate disposent d’une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché).

Parmi les molécules de première ligne, on trouve :

 

-   des molécules psychostimulantes

  • amphétamines
    • A libération immédiate
    • A libération prolongée
  • méthylphénidate
    • A libération immédiate
    • A libération prolongée

 

-   une molécule non-psychostimulant

  • atomoxétine

Parmi les molécules de seconde ligne, on trouve les antihypertenseurs centraux (a2-adrénergiques) :

-   clonidine (Catapressan®)

-   guanfacine (Estulic®, Intuniv®)

 

D’autres molécules ont pu montrer une efficacité sur les symptômes du TDAH :

-   certains antidépresseurs

-   buproprion (Zyban®)

-   agonistes de la nicotine (patchs)

 

Les antipsychotiques et les normothymiques n’ont aucune indication dans le TDAH lui-même. Leur prescription peut être envisagée devant des comorbidités avérées.

 

Liens utiles

En lien les documents dont nous avons eu connaissance qui informent sur les précautions à prendre et les risques liés aux traitements médicamenteux.

 

BROCHURE PATIENT SUR LE METHYLPHENIDATE
Le rappel des précautions à prendre avant le traitement
Méthylphénidate brochure patient.pdf
Document Adobe Acrobat [75.2 KB]

 

 

POINT D'INFORMATION DE L'ANSM
Données et mesures visant à sécuriser l'emploi du méthylphénidate en France
Données d'utilisation et mesures visant [...]
Document Adobe Acrobat [38.3 KB]