Le Programme Personnalisé d’Aide et de Progrès (PPAP)

 

Public concerné : les élèves de CE2 mais peut être étendu à l’ensemble des classes du cycle 3 voire déboucher sur un « tutorat » en 6ème.

 

  • Cadre juridique :

 

o    Utilisation des évaluations CE2-6ème : mise en place du « Programme Personnalisé d’Aide et de Progrès » pour la maîtrise des langages, circulaire n°98-229 du 18 octobre 1998, BO n°44 du 26 octobre 1998.

 

o    Exploitations de l’évaluation nationale de CE2 : mettre en œuvre des réponses pédagogiques adaptées, circulaire 2000-205 du 16 novembre 2000, BO n°42 du 23 novembre 2000.

 

o    Préparation de la rentrée scolaire 2005 dans les écoles, les collèges et les lycées, circulaire 2005-067 du 15 avril 2005, BO n°18 du 5 mai 2005.

 

o    Dispositif national d’évaluation diagnostique 2005-2006, circulaire n°2005-096 du 24 juin 2005, BO du 30 juin 2005. 

 

  • Moyens et objectifs :

 

o   Les résultats des évaluations de CE2 sont considérées « comme un appui pour établir des diagnostics individuels puis mettre en œuvre une pédagogie différenciée et une aide personnalisée aux élèves qui en ont besoin, notamment ceux qui ne maîtrisent pas les compétences de bases en lecture et en calcul.

 

o   « Ces programmes ont vocation de matérialiser, pour et avec les élèves, points forts et faiblesses et à préciser les projets d’intervention de l’équipe pédagogique, éventuellement avec des recours externes. »

 

o   Le but est de remédier aux difficultés repérées lors des évaluations de CE2 en français et en mathématiques, en lui proposant « un programme de travail [qui] s’appuiera sur toutes les activités d’enseignement, en particulier celles dans lesquelles l’élève réussit le mieux. Il est essentiel de commencer à valoriser l’élève pour le faire démarrer sur de bonnes bases. «